Comment bien choisir son crédit privé en Suisse ?

Vous envisagez de concrétiser prochainement un nouveau projet personnel et avez besoin d’obtenir un financement pour celui-ci ? Un crédit privé ou prêt personnel peut s’avérer être une solution efficace et rapide.

Le marché des crédits privés connaît actuellement en Suisse une croissance permanente avec une augmentation des demandes et des octrois chaque année avec un montant moyen de 34 000 francs suisses sur une durée moyenne de remboursement de 54 mois.

Pour faire face à cette demande de plus en plus d’organismes de crédit et de banques se mettent en concurrence afin de proposer des conditions et des taux attractifs aux demandeurs.

Alors, comment bien choisir son crédit privé en Suisse ? Quels sont les éléments à comparer et comment les banques et organismes de crédit définissent leurs taux et leurs conditions ?

 

C’est ce que nous vous proposons de découvrir dès maintenant !

 

En quoi consiste le crédit privé en Suisse ?

Un crédit privé est un crédit réservé aux particuliers. Il se décline en différentes formes de prêts comme les crédits en espèces, les découvertes, les crédits et certaines formes de crédit-bail ainsi que les crédits automobiles.

Ces crédits sont bien entendus encadrés par la loi, et peuvent permettre d’emprunter jusqu’à 80 000 CHF. Le taux annuel effectif, global où TAEG maximum, qui est autorisé pour ce type de crédit privé et de 10% pour les crédits en espèces et 12% pour les cartes de crédit.

Les organismes qui proposent ces crédits peuvent donc fixer individuellement le taux d’intérêt de leur prêt tant qu’il ne dépasse pas ce taux.

 

Quels critères comparer pour trouver le meilleur crédit privé ?

Bien entendu, et avant de commencer à comparer les différentes offres de crédits privés du marché en Suisse, il est important de définir certains critères que vous pourrez ensuite évaluer et mettre en concurrence.

  • Le montant dont vous avez besoin : la première chose à faire est bien entendu de définir avec précision la somme que vous allez avoir besoin d’emprunter pour financer votre projet.
  • L’éventualité d’un regroupement de crédits : si vous avez d’autres crédits en cours, il peut être intéressant dans le cadre de ce crédit privé, d’effectuer un regroupement de l’intégralité de vos crédits afin de n’avoir plus qu’une mensualité.
  • Votre capacité de remboursement : rappelons que plus la durée de remboursement de votre crédit sera longue et plus le coût de votre crédit sera élevé. Évaluez donc avec précision votre capacité de remboursement mensuelle pour procéder au plus vite au remboursement total de votre prêt.
  • Le taux d’intérêt TAEG : enfin, il sera bien entendu important de comparer les différents taux TAEG proposés par les différents acteurs du crédit privé en Suisse. Ce taux va varier selon l’organisme, mais également selon les critères que nous venons d’évoquer.

 

Comment trouver le meilleur taux d’intérêt pour un crédit privé ?

 

Comme nous l’avons rapidement évoqué plus haut, les banques et les différents organismes de prêt en Suisse doivent faire face à une réglementation stricte en ce qui concerne les crédits privés.

Bien que réglementées par cette loi, les offres de ces organismes peuvent présenter des conditions différentes et le calcul du taux d’intérêt appliqué dépendra de la situation du client et de règles internes.

Pour trouver le meilleur taux d’intérêt pour votre crédit privé, vous devez avant tout comprendre comment les coûts du crédit sont calculés précisément. Pour cela, il convient de se référer au taux d’intérêt annuel effectif. 

À partir de ce taux d’intérêt que vous multipliez par le nombre d’années durant lesquelles vous allez rembourser ce crédit, vous obtiendrez le coût total de votre crédit et pourrez effectuer un comparatif plus précis des différentes offres.

Contactez-nous pour plus d’information par mail ou téléphone et nous nous ferons un plaisir de vous recontacter

 

Assurez-vous de remplir les conditions nécessaires pour obtenir un crédit privé :

 

Pour vous permettre d’obtenir les meilleures conditions et le meilleur taux d’intérêt sur votre crédit privé, vous devez avant tout vous assurer que vous remplissez les conditions requises pour son obtention. Parmi les conditions générales nécessaires à l’obtention d’un tel crédit, on trouve :

  • Être âgé de 18 à 69 ans au moment de la signature du contrat.
  • Être de nationalité Suisse ou être titulaire d’un titre de séjour B ou C.
  • Être fiscalement domicilié en Suisse.
  • Être employé sans période d’essai en cours.
  • Ne pas avoir de recouvrement de dettes, de certificat de perte ou de saisie en cours.

Comme vous l’aurez compris, c’est avant tout votre solvabilité qui va influencer la décision de la banque ou de l’organisme de prêt auquel vous allez demander votre crédit privé. Plus vous serez en mesure de justifier de revenus stables et réguliers et d’un endettement faible et plus la Banque sera à même de vous proposer un taux d’intérêt et des conditions intéressantes.

 

Les assurances sont-elles obligatoires pour souscrire un crédit privé en Suisse ?

Lorsque vous allez effectuer votre demande de crédit privé, votre prêteur va sans doute vous inciter à souscrire à une assurance contre la perte de revenus. Bien entendu, si vous souhaitez y souscrire, le coût de cette assurance sera ajouté au coût total de votre crédit

Il existe actuellement plusieurs formes d’assurance qui peuvent être adossées à un crédit privé, dont :

  • L’assurance en cas de décès : D’une manière générale, tous les contrats de crédit privé incluent actuellement une assurance en cas de décès. Celle-ci couvre l’emprunteur suite à son décès pour maladie ou accident. Cela est inclus dans le calcul de la mensualité.
  • La PPI : la PPI est une assurance qui vous couvre en cas d’incapacité de gain et de chômage. C’est une assurance facultative. Comme son nom l’indique, elle vous permet donc de vous protéger en cas de perte de revenu. Cette assurance prendra en charge la mensualité pour un délai maximum de deux fois 12 mois non-consécutifs.
  • L’assurance perte de gains : en parallèle de ces deux assurances, vous pouvez également souscrire une assurance complémentaire en cas de perte de gain. Ici, l’assurance ne remboursera pas directement votre crédit privé. Toutefois, cela vous permettra de toucher une compensation de salaire équivalent à un pourcentage de votre revenu mensuel.
Share our articles!
info
info
photo_phone
Un conseiller se tient à votre disposition pour vous répondre dans les plus brefs délais. Veuillez remplir vos coordonnées ci-dessous :




    photo_phone
    Un conseiller se tient à votre disposition pour vous répondre dans les plus brefs délais. Veuillez remplir vos coordonnées ci-dessous :




      Cashflex MultiCredit Sàrl hat 4,77 von 5 Sternen 466 Bewertungen auf ProvenExpert.com